Le président de La France n’a pas le droit de dire ça!

13 octobre 2016

articles et presse

Le président de La France n’a pas le droit de dire ça! 
Francois Hollande Receives Thomas Bach At Elysee  - Paris

Hollande a fait de la France un état sans application des droits pour les minorités. La parole raciste anti-musulmane n’a jamais autant prospéré que sous son autorité!

Les propos dans ce livre sont choquants.

Les musulmans ne seraient pas des Français parce qu’ils pratiquent leur religion. La république est brandie de manière ostentatoire comme si elle était une religion! Il est demandé aux musulmans de se renier et de choisir une autre religion sous forme de Marianne qui viendrait libérer des musulmanes!

 

islamophobie-Guide

-Il est reproché aux musulmans de ne pas respecter les lois.
-Ils cacheraient des terroristes en ne les dénonçant pas!
-La magistrature est méprisée!

Ces déclarations viennent expliquer toutes les mesures discriminatoires que contient l’état d’urgence en visant délibérément les musulmans!

Les autorités ont arraché au juge d’instruction le dossier d’état d’urgence en le délégant au préfet et aux tribunaux administratifs.
Les victimes ne peuvent faire de recours qu’une fois les procédures arbitraires appliquées.

Plusieurs manifestations sont interdites, des militants syndicales, des militants des droits, des militants pro-palestiniens pacifistes sont criminalisé et poursuivi dans les tribunaux.

La police est utilisée en première ligne pour appliquer des mesures contraires au droit, résultat les autorités ont créées des fissures entre les musulmans et le reste de la population. Entre policiers et la population.

Charité bien ordonnée commence par soi-même, les musulmans sont respectueux des lois. La liberté d’opinion et religieuse est une liberté souveraine, universelle protégée par les droits fondamentaux. Les musulmans respectent les institutions et les personnes dépositaires de l’autorité publique contrairement à certains de leurs représentants qui les stigmatisent et les discriminent en raison de leurs appartenances religieuse bafouant par la même les institutions!

Les autorités françaises passent leur temps à faire de l’ingérence dans le culte musulman. Ce qui est contraire au droit. Les musulmans ne sont pas en sécurité en France. Ils sont stigmatisés, discriminés pour leurs croyances.

« La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain. [...] Parce que [...] d’une certaine façon, si on arrive à lui offrir les conditions pour son épanouissement, elle se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l’être, capable de porter un idéal. Finalement, quel est le pari que l’on fait ? C’est que cette femme préférera la liberté à l’asservissement. Que le voile peut être pour elle une protection, mais que demain elle n’en aura pas besoin pour être rassurée sur sa présence dans la société. »
nice 3
Avouons que le raisonnement devient difficile à suivre, mais que si on le suit à la lettre, le chef de l’Etat estimerait (dans l’ordre) que les femmes voilées :
ne sont pas épanouies
ne sont pas Françaises (puisqu’elles le deviendront en se libérant du voile)
ne sont pas « capables de porter un idéal »
préfèrent l’asservissement à la liberté
ne portent le voile que pour se protéger et se rassurer dans leur rapport à la société.
Et tout à coup, par la magie du « off », on s’aperçoit qu’il n’y a en fait pas l’épaisseur d’un burkini entre les référentiels de François Hollande et Manuel Valls sur la question. Le 29 août, le Premier ministre, isolé après avoir soutenu les arrêtés d’interdiction de la désormais célèbre tenue de plage couvrante, avait déjà piraté le meeting de rentrée des pro-Hollande avec cette curieuse saillie mêlant islam, République et pseudo-féminisme :
« Marianne, le symbole de la République ! Elle a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple ! Elle n’est pas voilée, parce qu’elle est libre ! C’est ça la République ! C’est ça Marianne ! C’est ça que nous devons toujours porter ! »
« Un problème avec l’islam »
« Rien dans l’idée de laïcité ne s’oppose à la pratique de l’islam en France pourvu qu’elle se conforme à la loi », tranchait-il.
Un ton qui jure cruellement avec celui employé dans ses confidences au duo Lhomme-Davet :
« Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute. [...] Il y a un problème avec l’islam, parce que l’islam demande des lieux, des reconnaissances. Ce n’est pas l’islam qui pose un problème dans le sens où ce serait une religion qui serait dangereuse en elle-même, mais parce qu’elle veut s’affirmer comme une religion dans la République. Après, ce qui peut poser un problème, c’est si les musulmans ne dénoncent pas les actes de radicalisation, si les imams se comportent de manière antirépublicaine… »
Un argumentaire qui là encore, est un calque quasi-parfait de celui de son Premier ministre. Fin juillet, dans une rhétorique inédite au sommet de l’Etat, Manuel Valls avait formellement mis en garde les autorités religieuses de l’islam en France : dans une tribune au « JDD », il soulignait « l’urgence » à « bâtir un véritable pacte » avec les musulmans français : « Si l’islam n’aide pas la République à combattre ceux qui remettent en cause les libertés publiques, il sera de plus en plus dur pour la République de garantir le libre exercice du culte », menaçait-il.
T.V.
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161012.OBS9722/marianne-et-les-femmes-voilees-les-acrobaties-de-francois-hollande-sur-l-islam.html

ADM fait appel à tous les militants des droits et bénévoles.

Rejoignez l’ADM

N’attendons pas que d’autres changent les choses pour nous. La force c’est toi, c’est moi, c’est nous. Ensemble, changeons les choses. Parce que le silence et l’indifférence conduisent à plus d’oppression et d’injustice, ce qui a pour résultat la discrimination et racisme anti-musulman.

La force c’est l’union, la solidarité. C’est d’avoir la certitude que nous pouvons changer les choses en faisant appliquer nos droits et libertés.

Vous avez quelques minutes:

1    -Aimez la page

-Invitez vos amis

-Partagez les publications d’ADM sur la page FB et sur le blog vous avez quelques heures :

2   -Faites participer l’ADM à vos événements

-Parlez-en autour de vous

3   -Soyez relais local

 

 

ADM recherche des  bénévoles :

 

Large group of happy hands vector.

Vous avez des compétences, mettez-les à la disposition des victimes de discrimination, de racisme anti-musulman. 

 

4) Vous souhaitez être bénévole et militant des droits et des libertés. Rejoignez les équipes de l’ADM

 

Mail: contact.admf@gmail.com

Tél 07 81 84 28 51

 

5) Faites un don 

don

 

copiez collez le lien dans la barre des taches:

https://www.helloasso.com/associations/adm/collectes/je-soutiens-l-adm-j-adhere-a-l-adm

ADM c’est toi, c’est moi, c’est nous !

Mail: contact.admf@gmail.com

Tél 07 81 84 28 51

 

Une réponse à “Le président de La France n’a pas le droit de dire ça!”

  1. bouakel mohamed Dit :

    ADM je suis avec vous dans cette lutte contre le racisme anti musulmans,soyons soudé,ferme dans notre religion,dieu nous aidera incha’allah

    Répondre

Laisser un commentaire

Princessezoebebesecoue |
aa lr |
Arnaquesanti |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gokaiartsmartiaux
| Formation Espace Bernanos
| FO André Chaussures