Communiqué : Attaque terroriste antimusulmans à Beaune sept blessés par balles

4 août 2018

S' informer

Communiqué: attaque terroriste antimusulmans à Beaune: sept blessés par balles, dont un grave.

BeaunePhoto FR3© Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne

Alors que l’enquête ne fait que commencer, les médias ainsi que les autorités, comme à chaque attaque raciste contre les musulmans, se réfugient dans le déni et minimisent la gravité de l’événement, souvent par la piste du « règlement de comptes ». Appliquant la présomption de culpabilité en raison de leur appartenance ethnique et religieuse, les jeunes des quartiers à fortiori musulmans n’auraient pas le droit d’être simplement des victimes. On peut citer l’exemple pour BFM « La piste du règlement de compte reste privilégiée »1 Pour le Parisien : « La piste du règlement de comptes est privilégiée alors qu’un homme est entre la vie et la mort. »2  Le maire Les Républicains de Beaune, Alain Suguenot, a envisagé d’instaurer par arrêté un couvre-feu pour les personnes de moins de 18 ans dans les quartiers des Blanches-Fleurs et de Saint-Jacques suite à la protestation des habitants ; il a décidé finalement de ne pas prendre cette mesure.

Indignation sur les réseaux sociaux:

Après le tollé et l’indignation sur les réseaux sociaux et face au déni devant une attaque raciste aussi grave, certaines voix se font entendre :

Jérôme Guedj @JeromeGuedj Peu de réactions, me semble-t-il, à cette agression gravissime. Une voiture sur un groupe de jeunes, des insultes racistes. Puis des coups de feu. 7 blessés, dont un grave. Ça s’appelle une ratonnade. Mais ça se passe dans un « quartier », et loin de Paris.

Dijon DéTeR @DijonDTR Attentat fasciste à #Beaune « Les blessés ne parlent pas de règlement de compte, ils parlent de racistes. C’est des gens qui sont venus dans le quartier en les insultant de bougnoules.

La justice revient sur le qualificatif  de l’attaque ; après l’indignation sur les réseaux sociaux et le témoignage d’un autre habitant parlant également d’attaques racistes le média CNEWS souligne ; “Si selon l’AFP, dans une dépêche publiée lundi, la piste du règlement de comptes était privilégiée par les enquêteurs, ces nouveaux éléments pourraient désormais être pris en compte. ‘Aucune piste n’est à exclure’, a ainsi estimé mardi le procureur adjoint » 3

Les faits:

Dans la nuit du 30 juillet 2018, une quinzaine de jeunes de 16 à 20 ans à Beaune jouaient ensemble vers 1 h 25 du matin quand ils ont été pris à partie par les occupants d’un véhicule qui a foncé sur eux. Des insultes à caractère raciste ainsi que des menaces ont été proférés par les personnes dans le véhicule. ‘Les jeunes parviennent à éviter le véhicule de justesse. ‘Heureusement qu’il y a le banc qui m’a sauvé témoigne l’un d’eux. Honnêtement, sans ce banc-là, je pense que c’était fini pour moi. La voiture, j’ai vu à leurs regards qu’ils avaient une haine envers nous.’  Il ajoute: ‘Le pire, c’était les propos comme quoi on était des bougnoules et qu’on n’avait rien à faire dans ce pays et qu’ils allaient revenir calibrés [avec une arme] »4  À 4 h 30 un véhicule différent revient avec deux personnes à l’intérieur. Le passager sort un fusil et tire sur les jeunes à plusieurs reprises.  Les coups de feu blessent sept personnes, âgées de 16 à 20 ans, dont une, grièvement. Six sont admises à l’hôpital de Beaune. La victime plus sérieusement touchée est transférée au CHU de Dijon. 5

Les jeunes disent ne pas connaitre les assaillants, ils disent être victimes d’un acte raciste.

 

Rappelons l’arrestation des membres d’une cellule terroriste AFO racistes qui projetaient des attentats contre les musulmans.  

Dans la nuit du 23 ou 24 juin 2018 ; dix personnes appartenant au AFO projetaient des attaques terroristes contre les musulmans. Ils ont été interpellés dans plusieurs départements après une enquête de la DGSI. En Corse, en région parisienne, la Vienne et en Charente-Maritime. Ces personnes appartenaient à une cellule terroriste d’extrême droite, animée de racisme antimusulman. Le chef de la cellule est un gendarme à la retraite ; plusieurs armes ont été saisies lors des perquisitions. ‘Trente-six armes à feu et des milliers de munitions avaient été retrouvées lors de perquisitions chez des suspects, y compris des éléments entrant dans la fabrication d’explosifs de type TATP. »6 Leurs cibles étaient des imams, des détenus islamistes, des femmes voilées dans la rue, ou encore empoisonner les aliments « halal’ dans les supermarchés. 7

Le 23 juillet 2018 ; trois personnes appartenant au AFO ont été arrêtées ; elles projetaient d’assassiner le rappeur Médine 8  qui avait fait l’objet d’une polémique lancée par le Printemps Républicain.

ADM Action Droits des Musulmans


1 Faits Divers Beaune: 7 jeunes blessés par des tirs de fusil BFM 30/07/2018

2 Côte-d’Or : sept blessés dans une fusillade à Beaune par Julien Constant| 30 juillet 2018  Faits divers

3 FUSILLADE À BEAUNE : UN CRIME RACISTE ? Par CNEWS -  Publié le 31/07/2018

4 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉCÔTE-D’ORBEAUNE Beaune : sept blessés, dont un grave, après des coups de feu Par M. F. avec Tiphaine Pfeiffer Publié le 30/07/2018

5 Attentat déjoué: qu’est ce que l’AFO? Claire Rodineau pour L’Express, publié le 25/06/2018

6 INFO TF1/LCI – Le groupe « AFO », en lutte « contre le péril islamiste », projetait d’assassiner le rappeur Médine

7 Terrorisme : des membres de l’ultradroite arrêtés voulaient empoisonner de la nourriture halal – JDD le 29 juin 2018

8 Le groupe « AFO », en lutte « contre le péril islamiste », projetait d’assassiner le rappeur Médine LCI  23 juil. 2018 -Georges Brenier & Hamza Hizzir 

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Princessezoebebesecoue |
aa lr |
Arnaquesanti |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gokaiartsmartiaux
| Formation Espace Bernanos
| FO André Chaussures